Contester une facture? Vite fait, bien fait!

 

Vous recevez une facture d’un prestataire de services ou d’un fournisseur de marchandises et vous n’êtes pas satisfait, en tout ou en partie?

Voici quelques réflexes à adopter pour vous éviter de mauvaises surprises et vous en tirer à bon compte!


  • Ecrire !

Les mots s’envolent, les écrits restent. Plus qu’un adage, c’est un principe juridique consacré tant dans le code civil que dans le code judiciaire. Vous devez prouver ce que vous prétendez. Rien de mieux que de l’écrire plutôt que de se retrouver coincé des minutes durant avec un téléphoniste sur une hotline!

Mentionnez les références de votre dossier, de la facture et exposez lisiblement vos griefs et vos revendications.

  • … Et vite !
  • …Entre commerçants, du moins, la contestation doit être réalisée à bref délai. A défaut, la facture est présumée acceptée!

    Mais même si vous êtes consommateurs, bannissez la procrastination : ce qui est fait n’est plu à faire.

  • Payez l’incontestablement dû

  • Il n’y a pas plus contradictoire de contester partiellement une facture et de ne rien payer.

    Le meilleur moyen d’obtenir amiablement gain de cause, c’est de lasser son créancier en payant l’incontestablement dû en vous référant au courrier que vous aurez rédigé en respectant mes conseils ci-dessus.

    Vous verrez que dans bon nombre de cas, le créancier s’abstiendra de relancer, déjà heureux d’avoir obtenu un premier paiement.

    Julien VERMEIREN